Par Le membre du Comité Central du TKH, Kurtuluş Kılçer

La visite de Recep Tayyip Erdogan aux Etats-Unis cause à un problème pour tout le monde. Est-ce qu’il y aura une conversation entre Erdogan et le Président des Etats-Unis impérialiste Obama ? Les hommes « notables » suivent les nouvelles sur cette conversation, ils forment des théories du politique de Turquie en analysant cet entretien.

Si Erdogan s’entretient, les partisans d’AKP vont dire que l’impérialisme s’arrête derrière nous.

S’il ne s’entretient pas, les opposants d’AKP vont dire que l’impérialisme ne supporte pas Erdogan.

Aujourd’hui, en Turquie, si le politique se focalise sur l’entretien entre Obama et Erdogan, voilà dans quelle condition nous vivons

Cette situation est un aveu précis. Cette approche est l’aveu de ce qui a porté au pouvoir Erdogan et l’aveu de soutien du gouvernement de l’AKP ! En même temps, c’est l’exemple que dans cet ordre, les Etats-Unis décident qui serait le gouvernement en Turquie !

Et c’est la vérité. Erdogan a été porté au gouvernement au nom de l’İslam modéré pour les intérêts de l’impérialisme en Moyen Orient et il est l’acteur fondateur du contre-révolution en Turquie. Les libéraux ont supporté, Les Etats-Unis ont planifié, les réactionnaires ont devenu le gouvernement. Ils ont démoli la République, ils fondent un régime pro- américain et libéral au lieu d’elle. Aujourd’hui, la laïcité reste insignifiante. L’AKP a fait un pas en collaborant avec l’impérialisme quand il a intervenu en Syrie. Comment on peut oublier facilement la fondation d’un centre opératif à Antep par le CIA et le MIT ?

Oui, c’est la vérité. Erdogan va au centre de sa secte. On va voir qu’est-ce qui se passera avec son Cheikh !

On va dire juste cela. Son Cheikh est le président américain. Sa secte est la secte d’impérialisme. Pour obtenir le support, ils peuvent faire tout.

Dans cette situation, la honte est entendue seulement. Sommes-nous conscients que nous devenons un pays qui se soucie de prendre la permission de son Cheikh ? Notre état est venu à une position de demander l’aide de l’impérialisme américain !

Tu ne feras pas l’ordre du jour des bases militaires américaines, tu ne parleras pas sur les armes nucléaires américaines dans notre pays, tu ne toucheras pas au rôle américain dans la fragmentation de l’Irak et de la Syrie, tu ne remarqueras pas la base de l’OTAN à Çiğli, tu n’écriras pas sur les travaux collaborés entre le MIT et le CIA, tu ne diras pas « Que fait- il ? » pour les soldats turcs en Somalie, mais tu ne manqueras pas des écrits dans les organisations think-tank du centre impérial.

La seule chose que je vais dire est ceci. Votre qibla est devenue les Etats-Unis !

C’est chercher la délivrance de notre pays par les Etats-Unis Les écrits et les commentaires sont les exemples de cette mentalité. Personne ne dites pas que j’analyse!

Est-il quelconque? Non! Mais le plus important est la fausseté, la nature et le contenu de cette forme de relation établie.

Il doit se débarrasser d’Erdogan et d’AKP!

S’il y a le soutien des Etats-Unis, on ne dit pas “rien à faire” !

S’il n’y a pas de soutien des Etats-Unis, est-ce qu’on accepte la légitimité d’un nouveau leader?

N’a-t-il pas d’honneur de ce pays?

Il ne faut pas accepter les analyses sur le futur de notre pays selon l’entretien entre Erdogan et Obama!

Quelqu’un qui n’est pas contre l’impérialisme ne peut pas être l’opposant d’AKP! La problématique est le régime harmonieux avec l’impérialisme fondé par les mains d’AKP!

Luttez-vous contre cerégime ou pas? Si tu ne lutte pas, ton opposition sert à quoi?

Pour la dernière phrase, on doit dire ceux qui se soucient des Etats-Unis écartent Erdogan ou pas: S’il y a toujours quelqu’un qui attrape les ficelles d’Erdogan, les impérialistes peuvent trouver une nouvelle marionnette tout le temps!

Il faut se débarrasser d’Erdogan et d’AKP pour le Président honoré d’un pays indépendant!