Genel

La Lettre au Parti Communiste de Grèce sur Les Affaires Intérieures du TKP

Camarades,

Il est de notoriété publique que d’abord le Parti communiste de Turquie(TKP) a divisé en deux et plus tard en trois partis distincts après avoir traversé la controverse interne à partir de 2014.

Il est à noter que nous considérons l’attitude du Parti communiste de Grèce comme une partie d’un côté, à la fois au cours des controverses mentionnées en 2014 et 2 ans après à une réunion au même endroit le 17 avril 2016, est inapproprié, impropre et incorrect.

Ces controverses, que le Parti communiste de Grèce a refusé d’entendre d’autres parties et a apparemment approchées sous l’influence des relations personnelles, sont des problèmes internes du Parti communiste de Turquie. Bien que les relations entre les partis communistes des différents pays doivent être fondées sur une manière internationaliste et amicale, nous tenons à informer le Parti communiste de Grèce que nous désapprouvons votre attitude éminemment désireuse d’intervenir interne problèmes du Parti communiste de Turquie.

De toute évidence, chaque parti communiste est libre d’établir des relations avec les partis ce qu’il veut et il est libre de déterminer le niveau de ces relations aussi. En outre, il ne fait aucun doute que chaque parti communiste peut être critiqué dans un cadre internationaliste et fraternel. Cependant, l’attitude du Parti communiste de Grèce qui ne va pas au-delà de l’étiquetage, au lieu de développer une critique politique, ne peut jamais être l’approche des communistes. Nous n’avons aucune hésitation à continuer de réagir et de répondre tous les critiques politiques comme nous l’avons fait jusqu’à présent.

D’autre part, nous considérons que notre premier devoir est redresser le prolétariat de la Turquie et diriger notre lutte pour la victoire du pouvoir socialiste. En dehors de cela, bien que nous ne considérons pas qu’il soit une autre source essentielle de notre lutte politique, nous ne pourrons jamais tolérer ou permettre une propagande noire contre notre parti, Le Mouvement (Parti) Communiste de Turquie, à travers des accusations qui n’ont pas de ressource et sont complètement fallacieux.

Le Parti communiste de Turquie n’est pas la propriété d’une personne ou d’un groupe, mais il est uniquement le principal parti du prolétariat et les communistes de la Turquie. Son seul but est de se procurer la réalisation de la révolution socialiste de Turquie. L’union des communistes de la Turquie sera certainement réalisée et notre parti, le Mouvement (Parti) Communiste de la Turquie, va réaliser la fondation du Parti communiste de Turquie avec ses cadres et ses membres. Toutefois, jusqu’à cet objectif soit complété, le Parti communiste de Turquie ne doit jamais être un outil pour les ambitions et la cupidité des individus ou des groupes et la refondation du Parti communiste de Turquie ne sera jamais le résultat des certaines activités de lobbying, des marchandages de porte dérobée ou des interventions extérieures construites sur les relations personnelles.

Dès le début des controverses au sein du Parti communiste de Turquie, nous, le Mouvement (Parti) communiste de Turquie a adopté une attitude en donnant la priorité absolue à l’unité du parti, a la clarté idéologique et politique aux moyens d’organisation du prolétariat. Notre Parti et nos cadres ont lutté sans abstention de maintenir un débat cohérent et capable, contre tout genre de mentalité qui impose la scission du Parti communiste de Turquie, de définir la politique en établissant des relations avec divers bourgeois parties, mettre en œuvre la politique avec des projets et des slogans de valeurs personnelles soi- disant au lieu d’organiser, d’accumuler et de perpétuer le pouvoir du prolétariat et de placer des égoïsmes personnelles et les positions au-dessus des intérêts du prolétariat depuis 2014 et continuera à se battre.

Notre parti n’a pas d’expectante pour une approbation, une autorisation ou une autorisation de poursuivre cette approche. Histoire va certainement révéler qui est juste.

Néanmoins, le Parti communiste de Grèce ne devrait pas être une partie de ces controverses dans une manière qui est manipulé d’un côté et sans posséder tous les détails de ces controverses.

Dans ce contexte, nous soulignons une fois plus que le seul devoir de chaque parti communiste est la lutte pour le pouvoir socialiste contre la bourgeoisie dans leurs pays.

Nous considérons le Parti communiste de Grèce comme notre camarade en dehors de nos relations mutuelles, et nous rappelons que le Parti communiste de Grèce doit s’abstenir d’intervenir dans les affaires intérieures et de la controverse du Parti communiste de Turquie.

Souhaitant pour les relations de camaraderie,

Le Mouvement (Parti) Communiste de Turquie
Le Comité Central

Yukarı