1er Mai de cette année sera célébrée comme un jour de solidarité, de lutte et d’unité de la classe ouvrière de la Turquie dans notre pays où il y les conflits intense à l’extérieur et à l’intérieur, l’AKP apporte la constitution présidentielle à l’ordre du jour, et où le pouvoir du capital augmente sa vitesse de l’exploitation.

Dans ce contexte, il ne peut pas être autorisé à baisser le volume des ouvriers !

Car, il est évident que le plus grand objectif de la classe capitaliste est le désir de maximiser son profit. Ils veulent remplir leurs poches en augmentant le niveau d’exploitation et en fournissant les ouvriers de rester loin du politique.

Le pouvoir réactionnaire est représentant de cette mentalité dans notre pays. L’AKP ne jamais trahit leurs propriétaires pendant le temps où il est au pouvoir. Aujourd’hui, la « Constitution présidentielle » placé devant nous est également la voie plus pratique d’exploitation plus rapide des travailleurs.

Le caractère fondamental de ce gouvernement est la réaction, l’amour du capital, l’exploitation et la collaboration avec l’impérialisme. Les monopoles internationaux et des États impérialistes, qui bénéficient d’un grand système capitaliste en Turquie, sont à côté de la classe capitaliste contre la classe ouvrière de la Turquie et à côté du gouvernement AKP.

Le 1er Mai prochain devraient être célébrés comme le jour où et le droit de diriger ce pays n’est pas aux représentants du gouvernement réactionnaire au lieu des travailleurs.

Notre parti, le Mouvement Communiste de Turquie se rapproche des débats du 1er Mai le cadre de ces dix éléments suivants :

1) PrincipalementàIstanbul,lalutte ne peut pas être pressée dans la discussion de « zone ». Pour cela, toutes les confédérations, les syndicats, les chambres et les partis politiques socialistes devraient agir de façon responsable.

2) Les conditions de former l’unité des travailleurs en masse devraient être créées contre le gouvernement du capital et l’AKP réactionnaire.

3) Le pouvoir qui peut vaincre l’AKP réside dans l’organisation de la classe ouvrière. Les 1er Mais ne forcent pas l’organisation des travailleurs dans cette période où le taux d’organisation syndicale diminue comme on le voit dans les années précédentes.

4) La lutte des travailleurs de la métallurgie, qui a commencé l’année dernière, enseigne de leçons importantes. La continuité et le renforcement de cette lutte est important dans ce 1er Mai.

5) Le débat sur le salaire minimum, les agences d’emploi privées et le travail loué sont les sujets importants de l’ordre du capital en Turquie. Cette année, le 1er Mai devrait être célébré comme le jour de montrer sa forte opposition contre ces sujets.

6) L’undesprincipauxsujets politiques de ce 1er Mai est la
« Constitution présidentielle » imposée au peuple de Turquie. Il convient de noter que la présidence va augmenter la pression sur les prolétaires et elle va ouvrir une nouvelle phase de la dictature du capital dans notre pays.

7) Les bombes, qui avaient explosé en place différents, ont créé une grande peur dans la population générale. La lutte organisée et spécifique est la seule condition pour vaincre les bombes et la peur. Le 1er Mai prochain devrait être un jour exemplaire pour elle.

8) Dans tous les cas où on ne le fait pas, par exemple, il est possible qu’un pouvoir politique, qui est sincère avec des organisations terroristes djihadistes, utilise ces attaques pour empêcher la lutte des travailleurs.

9) La Social-démocratie et les mouvements politiques similaires sont les amis faux de la classe ouvrière et les amis vrais de la classe capitaliste. La classe ouvrière doit établir sa propre ligne politique indépendante. Ainsi, pour l’indépendance de la classe ouvrière, la domination social- démocrate et radicale démocrate sur les syndicats doit être brisée. La classe ouvrière sera libérée quand elle est politisée, elle va commencer à créer leur propre ligne indépendante quand elle augmente son taux d’organisation. Ce 1er Mai devrait être considéré comme une occasion à cet égard. Seulement de cette façon, les mains des travailleurs seront renforcées contre les syndicats droitiers, réactionnaires et fascistes.

10 )Pour notre parti, le Mouvement Communiste de Turquie, il est essentiel l’expansion de la puissance organisée et la lutte de classe ouvrière. Notre parti va agir dans cette responsabilité. L’histoire de la classe ouvrière et la lutte du socialisme en Turquie sont claires. Voilà pourquoi des mesures plus fortes devraient être prises aujourd’hui pour gagner l’avenir. Le 1 mai 2016 devrait être un jour où il se pose. Cependant, la lutte contre le capital, l’impérialisme et la réaction sera logique en cette manière.

Le Mouvement (Parti) Communiste de Turquie